enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom
gilles paris
Au détour du chemin surgit un arbre dont le pied est enfoui sous la pierre. Il nous barre la route. Pour passer, il faut s’accroupir.
Au détour du chemin surgit un arbre dont le pied est enfoui sous la pierre. Il nous barre la route. Pour passer, il faut s’accroupir.
L’arbre noir est sans feuilles ni fleurs. On dirait que la foudre lui est tombée dessus pour le punir d’être si beau. Son tronc est creux, on pourrait se cacher dedans.
L’arbre noir est sans feuilles ni fleurs. On dirait que la foudre lui est tombée dessus pour le punir d’être si beau. Son tronc est creux, on pourrait se cacher dedans.
Sur un petit muret, je tombe sur des carreaux de mosaïque bleus qui me disent « Je t’aime », et je pense fort à Justine.
Sur un petit muret, je tombe sur des carreaux de mosaïque bleus qui me disent « Je t’aime », et je pense fort à Justine.
Le sentier est bordé d’herbes hautes et sauvages. Des rochers surgissent parfois entre les buissons comme d’énormes crânes chauves et blanchis au sommet.
Le sentier est bordé d’herbes hautes et sauvages. Des rochers surgissent parfois entre les buissons comme d’énormes crânes chauves et blanchis au sommet.
Le banc en fer blanc sur lequel la baronne s’assoit parfois pour respirer le parfum des genêts et l’odeur de la terre encore humide du matin.
Le banc en fer blanc sur lequel la baronne s’assoit parfois pour respirer le parfum des genêts et l’odeur de la terre encore humide du matin.

l'univers