enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom
gilles paris

L'Été des lucioles

aux Éditions Héloïse d'Ormesson


revue
de
presse

... On y découvre l'univers poétique du petit Victor, qui va vivre un voyage dans le Sud qu'il n'est pas prêt d'oublier. Aziz Mébarki
L'Estrade (Metz) - Décembre / Janvier 2014.
document pdf
... Un roman d'apprentissage finement ciselé et dont l'émotion poétique ne cesse de courir de page en page. Stéphane Arfi.
Bonheur(s) Magazine -  Décembre / Janvier 2014.
document pdf
... Quel joli roman ! Grâce à une myriade de touches poétiques, Gilles Paris (Au pays des kangourous, NB février 2012) dresse le portrait d'une famille attachante. Les descriptions des villas de Roquebrune-Cap-Martin sont superbes, un été caniculaire, un orage sec et une invasion de lucioles font planer un parfum de magie. Chantal de Dinechin.
Notes Bibliographiques  - Janvier 2014.
document pdf
... Les romans de Gilles Paris sont peuplés d'enfants débrouillards et lucides, qui portent sur les adultes un regard empreint de tendresse et d'indulgence. Frank Boitelle. 
Paris Normandie - 15 Janvier 2014.
document pdf
... Un roman d'apprentissage frais et pertinent qui ressuscite la magie de l'enfance.
Le Quotidien du Médecin - 20 Janvier 2014 - Martine Freneuil
document pdf
... Roman après roman, l'auteur n'a pas son pareil pour se glisser dans la tête d'un enfant. Voici donc Victor, un petit bonhomme curieux et attachant. Il vit avec ses deux mamans et sa soeur, mais aimerait que papa revienne à la maison... La petite voix de Victor nous entraine l'été, à Cap-Martin, sur le chemin des douaniers.
Femme actuelle - 20 Janvier 2014 - Michel Primaut
document pdf
... " La voix de l'enfant, c'est ce qui me permet de mettre de la poésie dans le monde normal. " Il fait alors glisser le récit vers le conte fantastique. On ne vous dira pas ici la clef. Mais on vous dira que la poésie rend la vie meilleure. Et les livres d'enfant aussi.
Ouest France - 22 Janvier 2014 - Hervé Bertho
document pdf
... Après le large succès d'Au pays des kangourous sorti en 2012, Gilles Paris reprend le chemin de l'enfance avec la tendresse qui est la sienne. La plume est toujours aussi alerte et poétique.
La Marne (Seine et Marne) - 22 Janvier 2014 - Pascal Pioppi
document pdf
... C'est un roman très accessible que j'ai dévoré, plein d'émotions et de tendresse.
Nord Eclair - 23 Janvier 2014 - Ketty Cagnon, libraire de Vauban à Maubeuge
document pdf
... Gilles Paris est le grand frère de Peter Pan, il a un don extraordinaire pour dépeindre le pays des enfants perdus. Un roman d'apprentissage sensible et touchant avec une pointe de poésie et beaucoup d'humour.
Valeurs Actuelles - 23 / 29 Janvier 2014 - Stéphanie Des Horts
document pdf
... Ca démarre bien... " Pour commencer, j'ai neuf ans. Je m'appelle Victor Beauregard. A l'école Saint-Louis, à Bourg-en-bresse, les méchants m'appellent vilain nez. C'est nul, car j'ai un joli nez en trompette comme celui de maman. "
Madame Figaro - 24 Janvier 2014 - Bernard Babkine
document pdf
... Lors des vacances d'été, Victor, 9 ans, vit ses premiers émois amoureux et découvre des secrets de famille bien enfouis. Une histoire touchante, servie par une galerie de personnages tous plus attachants les uns que les autres.
Oops - 24 Janvier / 6 Février 2014 - Jonathan Hoenig
document pdf
... Si L'été des lucioles est à ce point un roman qui touche au coeur et raisonne à l'intelligence, c'est d'abord pour la grande justesse de ton avec laquelle son auteur Gilles Paris fait  parler ses jeunes personnages. Trop souvent avec ce genre de récit les enfants emploient une langue qui n'est pas la leur ordinairement. Ici, tout sonne juste, vrai, profond. La deuxième qualité du roman vient de ce qu'il suggère les choses sans asséner des vérités primaires. La psychologie fouillée qui s'abstient de juger par laquelle Gilles Paris signale les comportements de chacun délivre au final un message de tolérance, de paix et d'espoir.
La Provence - 26 Janvier 2014 - Jean-Rémi Barland
document pdf
... Gilles Paris a un univers. En trois lives déjà (Papa et maman sont morts, Autobiographie d'une courgette, Au pays des kangourous), il a imposé un monde vu avec les yeux de l'enfance, et donc de l'innoncence. Il récidive aujourd'hui avec L'Eté des lucioles, plus précisément l'été des deux pertits garçon de neuf ans, Victor et Gaspard, au Cap Martin.
L'hémicycle - 29 Janvier 2014 - Patrick Poivre d'Arvor
document pdf
... Avec ce récit en forme de songe dans une nuit d'été sous le signe d'une étrange invasion des lucioles, Gilles Paris nous replonge délicieusement dans le monde de l'enfance.
Mieux pour Moi - Janvier / Mars 2014 - Stéphanie Chin-Nin
document pdf
... Cette portion d'enfance est un vrai plaisir de lecture, délicat et léger, et cela est rare.
Avantages - Février 2014 - Françoise Feuillet

document pdf
... Une jolie histoire, mi-roman d'initiation, mi-conte, à travers le regard d'un enfant. Les lucioles, les papillons et Gilles Paris nous entraînent dans leur univers, le temps d'un été.

Page - Février 2014 - Frédérique Franco de la librairie Le Goût des Mots à Mortagne-au-Perche

document pdf
...  Le nouveau roman de Gilles Paris est un pur moment de bonheur. Un livre tendre et drôle, qui nous donne la pêche et tant de force pour aimer plus fort.
Questions de femmes - Février 2014 - Laurent Fialaix
document pdf
... Les romans de l'enfance sont décidément une littérature à part, qui demande à la fois finesse d'observation et justesse d'écriture. Gilles Paris y ajoute une pudeur, une manière de sonder les sentiments sans les brusquer qui font de son Eté des Lucioles un moment d'émotion tout à fait troublant.
Le Républicain Lorrain - 2 Février 2014 - Michel Genson
document pdf
... Un joli roman à hauteur d'enfant moins insouciant qu'il n'en à l'air.
Télé 7 Jours - 3 Février 2014 - Anne Smith Rossignol
document pdf
... Avec l'Eté des lucioles, Gilles Pariss offre un roman poignant, sincère, qu'on n'a aucune envie de refermer.
Le Dauphiné Libéré - 5 Février 2014 - Martine Galati
document pdf
... Ce roman vif et tendre frôle d'un ton léger le parcours initiatique d'un gamin futé. Au fil de l'histoire chacun apprendra à grandir. Un roman doux et surprenant comme les pluies sèches qui éclatent dans les ciels d'azur.
Presse Océan / Le Maine Libre / Courrier de l'Ouest -
7 Février 2014 - Jean-Paul Guéry
document pdf
... Heureusement, l'été s'éclaire grâce aux rencontres qu'il va faire: celle de Gaspard au local poubelle, qui devient vite son meilleur ami. Et celle plus surprenante, d'étranges jumeaux, Tom et Nathan, sur le chemin des douaniers, qui connaissent tous les passages secrets et grâce à qui  les garçons vont visiter les villas et les jardins aux alentours, jusqu'à découvrir un incroyable secret. Un livre aussi poétique qu'émouvant.

Force Ouvrière - 12 Février 2014 - Emmanuelle Friedmann
 
document pdf
... Un roman délicieux comme un Carambar et au goût acidulé des Mistral Gagnants. Gilles Paris décrit la petite musique de l'enfance avec des notes justes qui font résonner la nôtre, même si on n'a qu'un papa et une maman.
Marie France - Mars 2014 - Bernard Babkine
document pdf
...  "Grandir. Un drôle de verbe." On peut grandir en taille mais rester un enfant, tel le père de Victor Beauregard, le narrateur de 9 ans. C'est parce que ce père ne payait jamais ses factures que ses parents se sont séparés. Depuis, le garçon à deux mamans. Avec elles, il part en, vacances au Cap-Martin. En cet été brûlant, Victor explore les recoins de la ville avec son copain Gaspard. L'auteur d'Au pays des kangourous parcourt les chemins secret de l'enfance dans un récit poétique et sensible.
Le Nouvel Observateur - 20/26 Février 2014 - Claire Julliard 
document pdf
... Dans ce nouveau roman de Gilles Paris, on retrouve le côté touchant de son écriture. Une écriture subtile, légère, drôle et émouvante, qui utilise les mots de l'enfance, son émerveillement. L'auteur nous dépeint l'univers de Victor avec beaucoup de tendresse. Un livre à recommander.
La Sambre (Nord Pas de Calais) - 21 Février 2014 - Nicolas Leclercq
document pdf
... Dans le scintillement des lucioles, Victor, un enfant de neuf ans, traverse le réel sans lapin blanc mais en compagnie de jumeaux. Dans l'été des lucioles, Gilles Paris lui accorde la parole et dénoue un terrible secret de famille. Et offre aux lecteurs un conte initiatique, drôle, sensible, poignant.
Dernières Nouvelles d'Alsace - 22 Février 2014 - Vénéranda Paladino
document pdf
... Gilles Paris nous touche avec sa tendresse inébranlable, son humour, son univers illuminé de lucioles et de papillons. Très joli roman.
Schuss Magazine (Les 3 Vallées Méribel Courchevel et Val Thorens) - Mars 2014 - Colette Herman

document pdf
... Une fois encore, Gilles Paris nous fait retomber en enfance, et nous le suivons avec délices dans ce monde (pas toujours) enchanté où le politiquement correct n'a pas cours; et, c'est bien connu, la vérité sort de la bouche des enfants.
LMS News (Nice) - Mars 2014 - Nicole Benazeth
document pdf
... Ce n'est pas une histoire "pour de faux", comme dirait Victor, et si l'immaginaire côtoie le réel, on y plonge, comme dans cette mer que l'on voit en fermant les yeux. Mais rouvrons-les, car il faut lire. L'Eté des lucioles fait partie "des beaux livres (...) à se demander si les autres sont moches".
Blake - Mars 2014
document pdf
... Dans l’Été des lucioles, le lecteur accompagne une famille un peu atypique en vacances. Victor raconte avec ses mots d'enfant de neuf ans le divorce de ses parents, la nouvelle amie de sa maman, l'adolescence bouillonnante de sa sœur... et surtout Gaspard et les mystérieux jumeaux. Sans oublier Justine, son amoureuse.
La Voix du Nord (Lille) - 27 Février 2014 - Claire Lefebvre
 
document pdf
... C'est avec délice que l'on plonge dans le pays de l'enfance, ses découvertes, ses chemins de traverses, ses envies et ses rêves. "Les lucioles sont magiques pour ceux qui savent voir la magie. Et qui peut la voir en dehors de nous, les enfants ?", s'interroge Victor. Grâce à Gilles Paris, nous aussi pouvons voir la magie, celle d'un monde décrit avec beaucoup de tendresse, de pudeur et de justesse. Et ça donne envie d'aimer plus fort, plus juste.
Courrier Picard (Amiens) - 9 Mars 2014 -  Marion Betermes
 
document pdf
... "Sans hésiter, "Le Petit Prince" de Saint-Exupéry pour sa poésie, son humanité et son incroyable modernité. Je ne me lasse jamais de le relire".
Direct Matin - 20 Mars 2014 - Xavier Fornerod
 
document pdf
... Les gens trop sérieux n'aimeront pas. Parce qu'on retrouve joyeusement l'auteur du délicat "Au Pays des kangourous" (la dépression d'un père vue par son fils) : cette fois dans la peau de Victor, 9 ans, deux mamans dont une libraire. Parce que ce regard (faussement) naïf sur le monde en général et les problèmes d'adulte en particulier, nous entraîne sur un bienfaisant sentier de (vraie) légèreté. Et parce que ce Petit Prince aux feux follets rap^pelle qu'on est obligé de grandir tous les jours, pas de vieillir.
La Voix du Nord (Lille) - 23 Mars 2014 - Claire Lefebvre 
document pdf
... A travers les itinéraires de personnages attachants (une ado nonchalante, une maman libraire, l'autre peintre, une fiancée sous surveillance) Gilles Paris décrit avec tendresse et humour l'univers poétique du petit Victor. Un roman d'apprentissage sensible et touchant.
Info Haute Vienne (Limoges) - 31 Mars 2014
document pdf
... Mais il y a surtout les vacances à Rocquebrune-Cap-Martin, qui vont le conduire dans des aventures dignes des plus célèbres détectives. Un environnement de vacances où se mêlent l'humour et la tendresse de l'enfance.
L'infirmière Libérale Magazine  - Avril 2014 - Mathieu Hautemulle
document pdf
... Ce roman familial se transforme peu à peu, insensiblement, subtilement en conte de fées. Ce qui est dû à quelques événements, aux lucioles, aux papillons, mais surtout au regard poétique de Victor, qui d'ailleurs s'appelle Victor Beauregard, qui censément rédige le roman. Ce regard poétique est rendu par des métaphores à la fois incongrues, bien de son âge et très parlantes.
Service Littéraire - Avril 2014 - Bernard Leconte
document pdf
... En adoptant le point de vue d'un enfant, Gilles Paris se donne le droit de tout regarder, tout observer de notre société, sans jugement. Il finit par brosser le tableau d'une humanité où les gens apprennent à se choisir et se respecter, hors de modèles convenus. Le regard de cet auteur, dénué d'angélisme mais empreint de tendresse, est réconfortant.
Le Populaire du Centre (Limoges) - (supplément  de "Lire à Limoges) - 4 Avril 2014 - Muriel Mingau
document pdf
... Un roman initiatique qui fleure bon l'enfance, joliment rehaussé par le point de vue parfois naïf mais souvent pertinent d'un petit garçon en quête de (re)père.
Le Point - 17 Avril 2014 - Julie Malaure
document pdf
... En suivant le regard du jeune Victor, on assiste à l'évolution d'une famille dont tous les membres grandissent et mûrissent. L'écriture simple et tendre de Gilles Paris apporte une touche de poésie naïve à ces situations  qui sont connues de tous et évite avec habileté l'écueil du pathos.
Nice Matin / Var MatinMina Sabet
 
document pdf
... Victor, c'est un peu le gamin que Gilles n'a pas cessé d'être. Pour dire les choses à sa manière "Neuf ans, un âge formidable où on ne juge pas, mais où on essaie de comprendre, où on dédramatise les problèmes, où on parle comme un bébé tout en prononçant des phrases d'adulte".
Nice Matin - 16 juin 2014 - Christine Rinaudo
document pdf
Le roman déborde de tendresse, d'émotion et malgré les rires, nous plonge dans la mélancolie.
La Vie Économique du Sud Ouest - 25 Juin 2014 - C. Bossy & V. Rousset
document pdf
Une œuvre à la fois poétique et légère. Une bouffée d'oxygène qu'on ne peut qu’apprécier en ces temps de morosité.
La Presse de la Manche  - 29 Juin 2014 - Hubert Lemonier
document pdf
Gilles Paris arrive à se glisser parfaitement dans la peau d'un enfant.
 Fémitude- Juin/aout 2014
document pdf
Un livre aux saveurs acidulées que vous aimerez déguster pendant vos vacances.
Fémi-9 - Juin/Septembre
document pdf
Gilles Paris signe ici un roman envoutant, rayonnant de tendresse!
Stud' Orléans - Juillet/Aout 2014
document pdf
Un roman juste et tendre à hauteur d'enfance.
Le Parisien - 19 Juillet 2014
document pdf
A travers ses mots, les illusions deviennent réalité, le flou devient limpide et la nostalgie nous emporte, des étoiles plein les yeux!
Variation - Aout 2014
document pdf
Une promenade sensible et poétique sur les chemins de l'enfance.
Le Progrès (Lyon) - 14 Aout 2014
document pdf
... On est dans un univers entre Pagnol et le Petit Nicolas. On passe tout simplement un bon moment, plein de fraîcheur avec un garçon de 9 ans que l'on meurt d'envie de rencontrer une fois la dernière page tournée.
L'Union (Reims) - G.A.-T 
document pdf
INTERVIEW ... Vous réveillez une Côte d'Azur intemporelle du côté de Roquebrune
Je cherchais un chemin des douaniers pour le carctère romanesque et je l'ai trouvé à Roquebrune. Mieux même, il existe ces villas somptueuses surgies du XIXe siècle. Avec leur riche passé. La Côte d'Azur par un été caniculaire traversé de lucioles et de pluies sèches enveloppe le roman, crée un climat énigmatique.
Le Maine Libre (Sarthe) - Frédérique Bréhaut
document pdf
INTERVIEW ... Votre roman est dans l'air du temps : deux mamans pour un petit garçon, une ado rebelle ?
Ce n'était pas mon souhait de départ. Cela est arrivé à un de mes amis d'enfance dont la maman a fait une parenthèse dans sa vie avec une femme. Pour moi, intégrer cette thématique, c'était aussi normal que le ciel et le soleil. D'ailleurs, pour Victor, le petit garçon de 9 ans au centre de mon roman, cela ne pose pas de problème en particulier. J'ai surtout voulu que ce roman-là soit plus lumineux et plus léger que les autres, même si certains caractères des précédents restent présents.
Ouest France (Le Mans / Sarthe-Nord) - Nicole Ballon
document pdf
INTERVIEW ... Quelle raison vous conduit à situer votre roman sur la commune de Roquebrune-Cap-Martin, sur la Côte d'Azur ?
Je cherchais un endroit où il y ait un chemin des douaniers, car ces sites permettent de formidables terrains de jeux pour les enfants. Or, j'ai découvert, à Roquebrune-Cap-Martin, à l'occasion d'un salon du livre, que ce chemin existait. Sur place, je me suis fait raconter et expliquer l'historie des villas dont il est question dans le récit, et de cette résidence dans laquelle évoluent les personnages. C'est l'ancien Grand hôtel de la ville, qui a été détruit et remplacé par des appartements luxueux.
Midi Libre - Roland Massabuau
document pdf
INTERVIEW ... Le fait de te glisser dans la peau de ton petit narrateur t'aide-t-il à mieux pénétrer l'univers fantastique et ludique des enfants ?
Absolument, car le langage et l'univers des enfants est proche de la magie. Il ne faut pas grand chose pour la rendre concrète et tout aussi acceptable et naturelle que le fait, pour Victor, d'avoir deux mamans.
Inspiration - Gérard Granja
document pdf
INTERVIEW ... Un roman, conte et mystère, qui tient de la magie autant que de l'innocence. L'été des lucioles est destiné à quel public ?
Gilles Paris : Comme dans mes précédents romans j'ai écrit pour les adultes, mais à travers les différents déplacements que j'ai fais en France, à travers les salons du livre, les libraires qui me donnent l'occasion de rencontrer Mon public et Mes lecteurs, je me rends compte que beaucoup d'enfants et d'adolescents me lisent également. Bien sûr les femmes, comme pour tous les romans sont plus fidèles à mes écrits que les hommes.
Urban TV (Alsace) - Lionel Beaudoin
document pdf
INTERVIEW ... Lors de la dédicace de son nouveau roman l’Été des lucioles (chez Heloïse d'Ormesson), samedi à Perche en Lettres, Gilles Paris n'a pas boudé son plaisir. " Cette année, grâce aux rendez-vous chez les libraires dans toute la France, je rencontre le public. J'adore cette aventure humaine qui me permet de connaître pratiquement tous les gens qui me demandent en amis sur Facebook (plus de 2000). "
Ouest France (Le Perche) - Marie-France de Monneron
 
document pdf
INTERVIEW ... Ce romancier talentueux, récompensé par de nombreux prix littéraires récidive avec son "Été des lucioles". Un roman plein de charme et de poésie, d'émotion et de tendresse. Gilles Paris fait parler l'enfant de 9 ans qui demeure en lui comme en chacun de nous : " j'aime cet âge car cet enfant ne juge pas, il écoute, il observe, ... J'espère que je ferai ma crise d'ado le plus tard possible ".
Le Perche - Jean-Paul Allou
document pdf
INTERVIEW ...Un enfant de cet âge peut dire des choses un peu bêtes, et  puis, aussitôt, une phrase incroyablement adulte.
La République du Centre (Orléans) - Matthieu Perrinaud
document pdf